Pluton, Hauméa et Éris

Le cycle Saturne-Pluton, qui a débuté en Capricorne, le 12 janvier 2020, nous a fait entrer dans une période de grandes transformations. Un recadrage est nécessaire, à plusieurs niveaux, tant au niveau collectif qu’individuel… mais l’un peut-il aller sans l’autre ?

C’est donc un virus qui a lancé le coup d’envoi, en se déployant sur toute la planète, nous obligeant à réagir rapidement et à nous adapter, tant bien que mal, à cette situation.

Depuis la mi-2019 et jusqu’à fin 2023, nous vivons le carré en T formé par l’opposition Hauméa Balance – Éris Bélier avec Pluton Capricorne en apex. Les planètes naines impliquées sont des plutoïdes qui sont symboliquement associés à l’atome. Cette configuration représente le processus d’un changement en profondeur, irréversible. On peut penser que presque cinq ans, c’est long, et quand on vit de nombreuses difficultés, ça l’est ! Toutefois, les changements qui s’opèrent dans les profondeurs de notre être et de nos sociétés, sont si importants que, si ça devait se faire plus rapidement, nous ne pourrions y survivre, le choc serait trop brutal et nous ne pourrions l’assimiler sans dommages !

Ce carré en T représente la nécessité de réformer (Pluton) en se concentrant sur ce qu’on veut (Hauméa) parce que, tant qu’à faire des changements, autant qu’ils améliorent notre vie, ce qui nous pousse à aller au-delà de ce qu’on croyait possible (Éris).

Quand Pluton est actif dans notre thème, on le reconnaît très facilement : il nous écœure ! Et, il faut lui accorder ça, il est excellent dans son domaine ! Donc, dans notre vie, il se passe des événements qui nous ramènent sans cesse là où on ne veut pas être. C’est quelque chose qui nous angoisse terriblement, qui nous met mal à l’aise et que nous ne savons pas comment surmonter. Alors, on courbe le dos, on encaisse les coups, en s’adaptant sans cesse, en faisant des concessions bien au-delà de ce qui est raisonnable.

On attend que ça passe… et ça ne passe pas. Ça devient de plus en plus inconfortable. Tant et si bien que, n’y tenant plus, il se produit alors quelque chose à l’intérieur de soi, une sensation de force, qui pourrait s’apparenter à de la colère, mais c’est plus puissant et plus serein à la fois : notre coupe est pleine ! Alors nous lâchons prise sur ce qui nous fait peur et nous affirmons notre volonté. Nous nous redressons. Et, à ce moment-là, une chose est très claire dans notre esprit : « Ça n’ira pas plus loin ! ».

C’est ce que symbolise Pluton, la puissance de notre volonté. Quand on sait pourquoi on fait ce qu’on fait, on est plus fort et plus puissant, et rien ni personne ne pourra nous détourner de notre chemin.

Pourquoi un transit de Pluton amène des changements irréversibles ? Parce que, une fois que nous ressentons cette puissance et que nous pouvons affirmer notre volonté, il est tout simplement hors de question de revenir en arrière !

Depuis 2020, nous vivons en mode défensif, réagissant au coup par coup, dans l’immédiat, sans vision à long terme. Au fur et à mesure de l’évolution de la situation, nous nous adaptons tant bien que mal, nous tentons de trouver des solutions. Nous sommes obligés d’être créatifs et résilients. Graduellement, en même temps que les transformations s’opèrent, l’idée de retrouver la « normalité d’avant » s’éloigne de plus en plus.

Quitter une réalité

Le carré en T Pluton – Hauméa – Éris est actif parce que les trois plutoïdes transitent dans une zone d’influence qui les relie les uns aux autres. Cependant, il apparaît clairement que, depuis 2020, il faut considérer deux phases distinctes : le carré Pluton-Éris et le carré Pluton-Hauméa.

De 2020 à 2021, le carré Pluton – Éris, qui se déploie en cinq aspects exacts :

  • 27 janvier 2020 – 23°15
  • 14 juin 2020 – 24°27
  • 10 décembre 2020 – 23°32
  • 28 août 2021 – 24°40
  • 9 octobre 2021 – 24°19

Avec Pluton et Éris, c’est un événement extérieur (le virus et ses conséquences) qui nous oblige à réagir, parce que c’est inconfortable (dans le meilleur des cas) et parfois très douloureux. Aussi paradoxal que ça puisse paraître, l’idée de cet aspect est d’assainir notre vie, en désintégrant ce qui ne fonctionne plus, ce qui est obsolète. Parallèlement, nous nous ouvrons à d’autres possibles, qui étaient inconcevables avant. Avec le carré Pluton-Éris, nous quittons une réalité qui a fait son temps.

Il nous reste un aspect exact à vivre, le 9 octobre. Mais cette date n’est qu’un marqueur, un point de repère dans le temps, car nous ressentons déjà tous, depuis plusieurs semaines, une tension qui s’accroît, un mal-être généralisé qui devient insupportable.

Je vous ai dit que Pluton est excellent dans son domaine, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous arrivés au point de lâcher prise sur vos peurs ? Êtes-vous prêts à aller de l’avant ? Savez-vous ce que vous voulez ?

CroiseeChemins.jpgAller vers une autre réalité

Avec le carré Pluton-Hauméa, nous allons vers une nouvelle réalité. Mais laquelle ? En tant qu’astrologue, on me demande souvent ce qui va se passer… je n’en sais rien du tout ! Mais je vous retourne la question : « Que voulez-vous qu’il se passe ? »

Dans l’équation de la vie, il y a une inconnue qui fait toute la différence. Cette inconnue, c’est l’être humain. Plus précisément, ce sont nos choix, nos décisions, qui font que nous empruntons un chemin plutôt qu’un autre, ce qui nous fait vivre une réalité plutôt qu’une autre.

Alors, quelle réalité voulons-nous vivre ? C’est la grande question que pose le carré Pluton-Hauméa, et nous allons avoir environ six ans pour nous décider, de 2022 à 2028 (huit aspects exacts) :

  • 8 mai 2022 – 28°35 – Capricorne-Balance
  • 24 juin 2022 – 27°57 – Capricorne-Balance
  • 8 avril 2023 – 0°14 – Verseau-Scorpion
  • 28 juillet 2023 – 28°59 – Capricorne-Balance
  • 9 septembre 2025 – 1°38 – Verseau-Scorpion
  • 30 septembre 2026 – 3°07 – Verseau-Scorpion
  • 24 octobre 2027 – 4°46 – Verseau-Scorpion
  • 13 janvier 2028 – 6°20 – Verseau-Scorpion

Il est très important de noter que ce carré est actif jusqu’à la fin de ce premier quart de cycle Saturne-Pluton. En effet, c’est en 2028/29 que nous vivrons le carré croissant.

Ainsi, nos choix seront déterminants pour la suite des choses. Nos choix feront toute la différence.

Pluton et Hauméa changent de signe en 2023/24. Ça signifie que, d’ici là, nous serons toujours en quête d’équilibre (Balance) pour réformer nos structures sociales et individuelles (Capricorne)… mais ce n’est qu’un premier pas car les réformes à entreprendre sont bien plus importantes.

Liberté individuelle et responsabilité collective

En 2021, nous vivons trois aspects exacts du carré Saturne Verseau-Uranus Taureau.

  • 17 février 2021 – 7°14
  • 14 juin 2021 – 13°07
  • 24 décembre 2021 – 11°06

Nous avons pu observer la manifestation de cet aspect dans :

  • Les positions des uns et des autres concernant le port du masque, le vaccin, le passeport vaccinal et autres mesures sanitaires. Dans ce cas, l’enjeu est de déterminer jusqu’où va la liberté individuelle quand il est question de la collectivité qui nous entoure. Quels sont les critères qui nous permettent de déterminer où commence et où s’arrête notre responsabilité individuelle vis-à-vis de la société dans laquelle nous vivons ? Quelles sont nos valeurs à ce sujet ? Qu’est-ce qui est important pour soi ? Qu’est-ce qui compte le plus ? Avons-nous conscience de ce que ça signifie vivre les uns avec les autres ? Est-ce que nous sentons que nous avons une place dans la société ? Nous sentons-nous prisonniers de règles qui ne nous concernent pas ? Qu’est-ce qui nous concerne ?

  • La pandémie qui a fait ressortir, entre autres, les salaires très bas de certains qui ont pourtant été considérés comme faisant partie des services essentiels. Dans ce cas, il s’agit de revoir les critères sur lesquels on se base pour attribuer une valeur à un emploi.

Globalement, Saturne et Uranus mettent les choses en place pour le carré Pluton-Hauméa. En mettant l’accent sur nos valeurs, sur ce qui est important pour soi, sur notre place d’individu au sein de l’humanité, au sein de notre société, au sein de notre communauté, au sein de notre famille, sur un sentiment d’appartenance qui existe ou pas. Et s’il n’existe pas, que faudrait-il pour que nous le ressentions ? Sommes-nous impliqués dans notre vie ou ne faisons-nous que la passer, ou la fuir ? Qu’est-ce qui donne bon goût à notre vie ?

Choisir notre réalité

C’est à partir de 2023, alors que se fera le premier aspect exact du carré Pluton Verseau-Hauméa Scorpion, et que Saturne Poissons sera au trigone d’Hauméa, que devraient commencer à émerger de vraies nouvelles idées orientées selon une perspective plus humaniste.

Dans les années suivantes, d’autres configurations se mettent en place qui symbolisent l’opportunité de réellement construire le monde tel que nous le voulons. Nous vivrons quelques années très actives au niveau intellectuel, créatif et humaniste. Nul doute que de nombreuses nouvelles idées, des bonnes et des moins bonnes, de nouveaux concepts, de nouveaux idéaux, vont se manifester pour nous permettre d’évoluer. C’est pourquoi il est important d’être conscient de soi, de nos valeurs, de ce qui est important pour soi, car c’est ce qui nous permettra de choisir plus facilement ce qui est dans notre intérêt.

Que voulons-nous vivre ? Il nous appartient de répondre à cette question et de choisir notre chemin.

Sabine smiley
2 octobre 2021


Date de création : 02/10/2021 19:50
Catégorie : L'air du temps -
Page lue 372 fois

Réactions à cet article

Réaction n°2 

par Lincoln_Hawk le 03/10/2021 13:22

Merci pour cette article intéressant et instructif ; après il y a tellement de paramètres ( autres planètes , aspects , etc... ) qui entrent en jeu que ça module la " couleur " de l'avenir ; cependant le carré Pluton-Hauméa va dans le sens de ce qui se termine :

- Pluton qui passera en Verseau

- Neptune passera en Bélier , sachant qu'un nouveau cycle se formera , avec Saturne, qui débutera en Poissons ( même si la conjonction exacte se fera tout début Bélier ) marquant la fin d'une " ére " ( dernier signe du zodiaque ) .

- qu'un triangle mineur entre les 3 se formera en 2026 ( je sais plus ), bref c'est du lourd .

- que par exemple , durant au moins un an à partir de juillet 2026 de Jupiter à Pluton c'est le feu et l'air qui seront majoritaire , donc gros changement ....à priori évolutif ( Terre et eau sont plus tournés vers le passé ) .

et je dois en oublié ; en tous cas Saturne-Uranus faudra patiener encore un peu plus d'un an ça c'est clair .


Réaction n°1 

par joelle le 03/10/2021 09:40

merci beaucoup pour ce très intéressant article