Facebook

 
 
 
 

2021img.png

L'année 2021

2021 ouvre la porte à un monde plus humain, pour que chacun s’y sente « à la maison ». Le défi est de taille et les problèmes ne se résoudront pas d’un coup de baguette magique, mais c’est réalisable… un pas à la fois !

Le Verseau, c’est aussi l’humanité. Chaque individu est unique et irremplaçable, comme les morceaux d’un casse-tête : s’il en manque un, l’image est incomplète… En tant que collectivité humaine, il nous appartient de choisir l’image que nous voulons voir représentée.

LIRE →

 
 

CroiseeChemins.jpg

 



Pluton, Hauméa et Éris

En tant qu’astrologue, on me demande souvent ce qui va se passer… je n’en sais rien du tout ! Mais je vous retourne la question : « Que voulez-vous qu’il se passe ? »

Dans l’équation de la vie, il y a une inconnue qui fait toute la différence. Cette inconnue, c’est l’être humain. Plus précisément, ce sont nos choix, nos décisions, qui font que nous empruntons un chemin plutôt qu’un autre, ce qui nous fait vivre une réalité plutôt qu’une autre.

Alors, quelle réalité voulons-nous vivre ?


 

LIRE →

 
 

L'astrologie occidentale
 

rotation00.jpg

 

Les différentes formes d'astrologie

Plusieurs civilisations ont élaboré un système d’interprétation des mouvements planétaires. Ainsi, il existe plusieurs formes d’astrologie, dont les plus connues :

  • L’astrologie chinoise qui se réfère au cycle de la Lune.
  • L’astrologie védique (ou indienne) qui tire son origine de l’hindouisme.
  • L’astrologie occidentale, dont il est question ici, qui est basée sur le lien entre la Terre et le Soleil.

L'astrologie occidentale

L'être humain a sans doute toujours observé la voûte céleste, la nuit, fasciné par la beauté du spectacle. Au fil des siècles, certaines étoiles ont été regroupées en constellations, permettant ainsi de se repérer plus facilement et de suivre le mouvement des planètes visibles à l'œil nu. L'astrologie occidentale est née en Mésopotamie, il y a au moins 5000 ans.

Les Mésopotamiens sont partis de l’idée que le ciel est le reflet de la Terre et que, par conséquent, les configurations planétaires et autres phénomènes astronomiques, reflètent les événements qui se produisent sur Terre.

Il a donc fallu apprendre à interpréter le ciel, apprendre la langue des astres. C'est un apprentissage qui évolue au fur et à mesure que nous améliorons notre compréhension de la mécanique céleste. Celle-ci nous permet d'intégrer la structure (la syntaxe) et le sens (la sémantique) de cette langue si riche et si particulière.

Pour en savoir plus