En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Politique de confidentialité.

Le symbolisme astrologique

et

les réalités de la vie

MOUVEMENT APPARENT

ET

MÉCANIQUE CÉLESTE

De notre point de vue sur Terre, nous voyons le Soleil tourner autour de la Terre, la Lune aussi grosse que le Soleil, les planètes qui reculent périodiquement.

La mécanique céleste montre une autre réalité.

Le symbolisme de l'astrologie occidentale est basé sur ce que nous voyons à partir de notre position sur Terre en général, et dans notre vie en particulier. Il nous parle de toutes les réalités de notre vie... apparentes et mécaniques.

 

ASTROLOGIE OCCIDENTALE

ET

ZODIAQUE TROPICAL

L'astrologie occidentale, dont il est question ici, est basée sur le zodiaque tropical, créé en fonction des équinoxes et des solstices, il y a environ 2500 ans, en Mésopotamie.

C'est le zodiaque des signes, à ne pas confondre avec le zodiaque des constellations.

La vieille polémique « vous n'êtes pas né sous le signe que vous croyez » n'en est pas une, puisqu'il est question de savoir quel zodiaque est utilisé. Les astrologues occidentaux utilisent majoritairement le zodiaque des signes.

  • Lunaison Poissons
  • Thème et aspects

La lunaison Poissons débute le 17 mars 2018 avec la Nouvelle Lune à 26°53 Poissons au trigone de Jupiter Scorpion et au carré de Mars Sagittaire.

1803reve.png

Le thème de cette Nouvelle Lune est marquée par un mélange des énergies Mutable et Cardinale, avec une seule planète en signe Fixe (Jupiter).

Ça symbolise beaucoup d’énergie qui se disperse de manière erratique, faute de trouver un point d’ancrage, et qui génère stress et anxiété. Dans ce contexte, Mercure, pré-rétrograde et carré Saturne, n’aide pas! Nos pensées sont confuses et peuvent nous donner l’impression qu’il est impossible de dialoguer avec les autres sans colère, ou que le quotidien est trop lourd à porter, ou que nous sommes dans une voie sans issue… ou tout ça en même temps !

Le signe des Poissons symbolise le mystère qui stimule notre imagination, tout ce qui se trouve dans notre imaginaire, pêle-mêle, tous les films qu’on se fait pour construire notre vie, en comblant les zones d’ombre avec de terribles monstres ou des êtres merveilleux, des catastrophes ou des opportunités.

Ainsi, sans en avoir conscience, ce que nous imaginons influence notre perception de la réalité et nous finissons par en déduire que ceci est vrai et que cela est faux. Notre ouverture d’esprit se trouve ainsi réduite aux croyances qui se vérifient dans notre réalité. Nous prenons l’habitude que ça fonctionne ainsi et nous occultons les autres possibilités. Nos décisions, nos actions, sont dorénavant faites en fonction de ce que nous « savons » vrai, nous n’essayons pas autre chose, nous n’imaginons pas ou ce que nous imaginons nous semble faire partie du domaine du rêve, voire de l’utopie, donc irréalisable.

Cette lunaison nous propose une cure de désintoxication, car il est temps de nettoyer notre champ de vision, de décrasser nos croyances, d’agrandir notre perspective.

Nos guides, nos repères dans la vie, vont être remis en question. Le doute s’installe, ce qui était évident ne l’est plus… alors notre regard se promène plus largement à la recherche d’une nouvelle « vérité ».

Il faut bien le dire, il n’y a rien d’agréable dans un processus de désintoxication, et la tension va monter jusqu’à la Pleine Lune du 31 mars. Cette Pleine Lune est marquée par l’énergie Cardinale : la coupe est pleine, il faut aller de l’avant !

Certes ! Pour retrouver l’équilibre, il faut bien aller dans un sens ou dans l’autre mais il y a une différence majeure entre « agir pour bouger » et « agir pour aller quelque part ».

Pour que la Lune (nos émotions) soit paisible, Vénus (nos sentiments) doit se sentir satisfaite et en sécurité.

À la Nouvelle Lune, Mercure et Vénus sont conjoints. Cette période trouble, que nous vivons, est favorable à l’émergence d’une nouvelle compréhension de nos besoins, de notre potentiel, de nos sentiments, de tout ce qui compte pour soi.

Il est probable que nos sentiments soient contrariés jusqu’à la Pleine Lune, avec une sorte de « fin de non-recevoir », un refus ferme et définitif de voir nos besoins satisfaits. Cependant, il convient de garder à l’esprit que ce refus se base sur la forme et non sur le fond.

Autrement dit, ce besoin ne sera pas satisfait sous la forme dans laquelle nous l’imaginons MAIS il pourrait l’être sous une autre forme… reste à savoir laquelle.

Par exemple, nous attendons une promotion qui ne vient pas, malgré nos efforts. Cela génère un sentiment de non-reconnaissance, de rejet, de manque de considération, d’impuissance, de malchance, etc. C’est sur ces sentiments qu’il faut se concentrer car, en fait, nous n’attendons pas la promotion, nous attendons la reconnaissance, la considération, l’inclusion. La promotion est le moyen que nous avons imaginé pour parvenir à nos fins, et nous avons exclu les autres possibilités : changer d’employeur, trouver un emploi qui correspond mieux à nos intérêts, développer certaines compétences laissées en berne, etc.

Alors, prenons le temps d’écouter ce que nous ressentons et laissons l’imagination faire le reste.

Faites de beaux rêves !

Sabine smiley
16 mars 2018

20180317nl.png

  • Mercure Bélier est conjoint à Vénus Bélier, au trigone du Nœud Nord Lion et au carré de Saturne Capricorne.
  • Mercure est rétrograde du 23 mars (veille du Premier Quartier) au 15 avril (veille de la Nouvelle Lune Bélier).


Date de création : 16/03/2018 13:17
Page lue 380 fois

(depuis 30 jours)
Articles
13/10/2018 : - Éditorial
Réactions Articles
Lettre d'information

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter la politique de confidentialité.

J'accepte :
Recopier le code :
 ↑