En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Politique de confidentialité.
En pause

Comme chaque année, le Nouvel An naît avec un Soleil Capricorne et un Ascendant Balance. Saturne et Vénus, les deux gardiens de l’année nouvelle, travaillent à établir un cadre harmonieux afin de vivre en paix et en harmonie.

Je sais, on est loin du compte !

2018-01-01.pngPour 2018, Vénus Capricorne est planète orientale, elle se lève juste avant le Soleil. En fait, elle est conjointe au Soleil. Encore Étoile du matin, elle fera sa conjonction supérieure au Soleil le 9 janvier et deviendra Étoile du soir.

Vénus Capricorne aime que les choses soient structurées et ordonnées, ce qui lui donne le sentiment d’avoir le contrôle. Elle admire ceux qui exercent leur autorité avec bienveillance et intégrité, qui inspirent le respect et la confiance, qui donnent envie de donner le meilleur de soi-même. Vénus Capricorne cultive ces valeurs. Conjointe au Soleil de ce 1er janvier, ce sont ces valeurs que chacun devra développer pour lui-même.

Saturne, maître du Soleil et de Vénus, vient d’entrer en Capricorne et, dans deux ans, il rejoindra Pluton pour la « grande conjonction ». Cette conjonction a lieu tous les 33 ans en moyenne, la dernière date de 1982, en Balance. La dernière fois qu’elle a eu lieu en Capricorne, c’était en 1518, sonnant le glas de l'Empire aztèque, donnant naissance à l’Église protestante et permettant l’épanouissement de la Renaissance en France (entre autres).

La conjonction Saturne-Pluton en Capricorne n’aura lieu qu’en janvier 2020. Si je l’évoque aujourd’hui, c’est que les deux prochaines années vont donner la couleur de cette conjonction : souple ou rigide ? attitude conservatrice fermée ou ouverte aux idées nouvelles pour reconfigurer le cadre de nos vies ?

Le passé est passé et nous n’avons ni pouvoir ni contrôle sur lui. L’avenir n’est pas écrit, il est à créer et à découvrir. Dans la ligne du temps, nous n’avons le pouvoir et le libre-arbitre que sur le moment présent car c’est notre attitude qui fait toute la différence, quand nous sommes volontaires ou timorés, enthousiastes ou indifférents, quand nous subissons une épreuve et que nous baissons les bras ou que nous décidons de nous relever.

Je ne crois pas me tromper en disant que nous vivons tous des situations difficiles et douloureuses, depuis plusieurs années, dans des domaines aussi divers que variés, que ce soit en lien avec la famille, les relations, le travail, l’argent, la santé. Ce que je veux dire, c’est que c’est une souffrance qui perdure, qui use.

2018 appelle à modifier notre angle de vue, notre perspective, pour agir autrement, avec la conjonction Mars-Jupiter Scorpion au carré de l’axe des Nœuds. Nous avons essayé différentes stratégies pour améliorer notre sort, sans succès, la « bonne » réponse est donc ailleurs! Mars agit en fonction de Vénus, et Vénus Capricorne nous parle de bienveillance et d’intégrité. Sommes-nous intègres et bienveillants envers nous-mêmes? Agissons-nous par amour ou par peur? Est-ce de l’instinct de conservation ou une volonté d’épanouissement? Survivre ou vivre?

La conjonction Soleil-Vénus nous demande d’aller au cœur de soi-même afin d’y puiser la confiance d’être soi et de créer notre vie à notre image, selon nos valeurs et nos sentiments, même si cela va à l’encontre des traditions, des stéréotypes, des « c’est comme ça qu’il faut faire » et des « tu ne devrais pas te sentir comme ça ».

La vie offre de plus grandes possibilités que ce que nous pouvons envisager actuellement, et le trigone de Mars-Jupiter à Neptune indique que nous aurons l’opportunité d’explorer de nouveaux chemins, pour ouvrir notre esprit à de nouveaux possibles.

Saturne, la Lune Noire, Vénus et le Soleil forment un stellium assez perturbant, dans le sens où nous craignons de sortir du cadre (social, culturel, familial, professionnel, etc.). Car, même si ce cadre nous brime, nous ne voulons pas nous sentir exclus. Commençons donc par réformer notre cadre personnel, peut-être que le cadre social pourra évoluer ensuite! Par « cadre personnel », j’entends des réformes à notre échelle par l’affirmation de nos valeurs. Par exemple, avons-nous envie de fêter le Nouvel An avec les mêmes personnes tous les ans? Avons-nous seulement envie de fêter? Qu’est-ce qui nous satisferait aujourd’hui et maintenant?

Laissons-nous guider par Vénus, c’est le meilleur moyen de trouver notre chemin, d’apprendre à se connaître, d’apprendre à évaluer. Soyons à l’écoute de tous les « j’aime » et « j’aime pas » que nous ressentons dans les diverses situations de notre quotidien et, même si nous ne savons pas comment régler une situation désagréable, prenons des notes sur nos sentiments dans ce contexte!

Mercure Sagittaire est encore au carré de Neptune. Concrètement, nous avons la tête ailleurs. Peut-être avez-vous, vous aussi, depuis plusieurs semaines, vécu toutes sortes de retards, d’oublis, de distractions, de mauvaises interprétations, des dysfonctionnements informatiques, et j’en passe. Certes, Mercure a été rétrograde mais ça a commencé avant. Quoi qu’il en soit, les événements ne se sont pas déroulés comme nous l’avions prévu… et il est fort probable que ce soit ainsi pour toute l’année, plus ou moins intensément. Quand on est très rationnel, c’est très insécurisant et déstabilisant.

Symboliquement, ce carré sert à éroder nos barrières mentales, notamment nos préjugés sur ce qu’il est bon ou pas de faire, sur ce qui est bon ou mauvais pour soi, sur la façon dont les choses « doivent » se dérouler. Qui a établi ses règles et pourquoi? C’est ainsi que notre curiosité s’aiguise et que nous nous permettons, inconsciemment, d’explorer d’autres avenues. Qui sait ce que nous avons encore à découvrir?

voeux.pngLa Lune est en Gémeaux et renforce ce besoin de communiquer, d’apprendre, d’échanger, de s’informer sur ce qui se fait ailleurs et comment. Nos émotions sont une source d’informations sur ce que nous ressentons dans un contexte donné. La Lune Gémeaux a tendance à intellectualiser ses émotions et c’est un piège qu’il serait préférable d’éviter car nous pourrions être tentés de tout rationnaliser dans notre vie. Ce n’est pas l’objectif. Une émotion n’est ni bonne ni mauvaise, elle se vit dans le corps et se libère à travers les larmes, les cris ou les éclats de rire. C’est en acceptant et en vivant l’émotion que nous pouvons acquérir une plus grande conscience de soi.

Vénus est au carré de l’Ascendant et demande de rétablir l’équilibre. L’équilibre ne pourra être atteint qu’en respectant nos sentiments et nos valeurs, c’est primordial et c’est l’enjeu de cette année 2018!

Nous ne pouvons pas donner ce que nous n’avons pas. Apprendre à se connaître et à s’aimer, à être bienveillant envers soi-même, c’est le voyage qui nous est proposé pour cette nouvelle année.

Je vous souhaite une belle année ! heart

Sabine smiley
29 décembre 2017


Date de création : 29/12/2017 08:28
Page lue 1137 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par colette_grisoul le 29/12/2017 13:08

C'est toujours un grand plaisir de vous lire! 

Nous nous sommes parlé il y a quelques années et peut être serait-il bon pour moi de refaire un petit tour d'horizon de mon année 2018 après tous les évènements difficiles récents dans ma vie!

Je reprendrai contact avec vous sur ce sujet, après les fêtes, que je vous souhaite très joyeuses.

Amicalement, Colette Grisoul
 

Merci Colette ! Meilleurs voeux pour cette nouvelle année et peut-être à bientôt ! smiley