Les planètes naines

Les planètes naines

ESPACE de RECHERCHE

En quête de compréhension du symbolisme des planètes naines.

C'est ici que je réfléchis à voix haute et vos commentaires sont les bienvenus !smiley

Si on verse de l’eau sur un plateau, elle va rester plate. C’est à cause de la gravité. Mais une goutte d’eau a une forme sphérique parce que ce n’est plus la gravité qui la contrôle, c’est l’énergie de surface, c’est-à-dire la force de cohésion entre molécules identiques.

À cette petite échelle, l’énergie de surface est plus forte que la gravité.


 

  • Pluton et les plutoïdes
  • Le nanomonde
  • Énergie nucléaire
Le symbolisme de Pluton est associé à l'atome. La date de la découverte de Pluton, le 18 février 1930, correspond à la période de développement de la tristement célèbre bombe atomique.
 

LE PRINCIPE DE TRANSFORMATION

En astrologie, Pluton symbolise le principe de la transformation. À l'image de la transformation nucléaire (réaction qui se déroule à l'intérieur du noyau d'un atome et qui entraîne le dégagement d'une très grande quantité d'énergie), c'est un changement très profond qui est en action. Pluton nous prend par les tripes afin que nous reprenions notre pouvoir. C'est très désagréable, parfois violent, mais si nous suivons le mouvement, nous acquérons une réelle force intérieure.

Dans notre thème natal, quand nous vivons un aspect de Pluton à une de nos planètes, c'est une transformation majeure qui s'opère. Fort heureusement, un transit de Pluton s'étale sur environ deux ans et nous permet d'intégrer ces changements graduellement. Une transformation aussi radicale, sur une courte période, aurait le même effet qu'une bombe atomique.


LES PLUTOÏDES

Au milieu des années 2000, notre représentation du Système solaire s'est enrichie d'une nouvelle catégorie d'objets célestes : les planètes naines. Actuellement (juin 2017), elles sont au nombre de cinq :

  • Cérès, dans la Ceinture principale d'astéroïdes.
  • Pluton, Hauméa, Makémaké et Éris, dans la Ceinture de Kuiper.

Pour les planètes naines de la Ceinture de Kuiper, l'Union astronomique internationale s'est accordée sur le terme de « plutoïde » comme désignation pour les planètes naines comme Pluton. Pluton étant le prototype de cette catégorie d'objets transneptuniens.

C'est dans la même période que les nanotechnologies ont commencé à se développer et à apparaître dans nos vies.
 

LES NANOTECHNOLOGIES

En résumé, grâce au microscope à effet tunnel, il est possible de toucher les atomes un à un. C’est une sonde avec un atome unique qui, quand elle est à quelques nanomètres d’un échantillon d’atomes, échange un courant électrique avec l’atome le plus proche (c’est l’effet tunnel). Les chercheurs ont ainsi découvert qu'ils pouvaient suivre le relief d'une surface, atome par atome, mais également qu'il est possible de déplacer les atomes pour modifier le relief de cette surface.

L'idée générale est d'ajouter des atomes qui vont modifier les propriétés d'une structure.

Par exemple, le nano-verre : en appliquant des atomes de dioxyde de titane appliqués dans le verre, les vitres sont autonettoyantes grâce aux rayons UV et à la pluie. Ces mêmes nanoparticules de dioxyde de titane sont déjà dans les crèmes solaires pour les rendre transparentes.
 

NEPTUNE

Dernière planète de notre Système solaire, Neptune symbolise tout ce qui invisible, sans forme physique, impalpable : l’imaginaire, la psyché, les rêves et les illusions, l’espoir et le désespoir, la foi, la spiritualité.

Neptune voile, occulte, et nourrit autant les illusions et les souffrances, que les rêves, la foi et l'espoir. Le mystère de la vie, tel que chacun le perçoit, influence directement la manière dont nous cultivons notre vie, avec appétit ou dégoût (Vénus).

Neptune donne l'illusion d'une séparation avec l'ensemble, que ce soit avec notre famille, notre collectivité, Dieu, l'Univers ou tout autre représentation que nous avons du Grand Tout. Cette séparation se manifeste par une profonde angoisse qui dégrade considérablement notre qualité de vie.

Neptune, c'est comme la fission nucléaire : Au cours de notre vie, souvent dans l'enfance, nous prenons la décision d'occulter un événement, une partie de soi, une personne, un intérêt, etc., afin de nous protéger. Au moment où nous prenons cette décision, il est question de notre survie et c'est sans doute la meilleure solution à ce moment-là. Cette fission nous donne de l'énergie pour continuer notre vie mais génère aussi de nombreux déchets toxiques : les angoisses et les mauvaises habitudes qui viennent avec.
 

PLUTON ET LES PLUTOÏDES

Pluton, c'est comme la fusion nucléaire : Ces "déchets toxiques" finissent par prendre une ampleur considérable et deviennent dangereux pour notre survie. C'est là que Pluton intervient pour nous permettre de reprendre contact avec ce que nous avons occulté. Pluton nous met face à l'angoisse qui nous prive de notre pouvoir de vivre selon notre nature profonde. Nous sommes séparés de notre essence, de notre âme (ce qui nous anime) et l'objectif est de fusionner les parties de soi qui ont été séparées, afin de redevenir un ensemble, corps et âme réunis, avec un appétit de vivre démultiplié (Vénus) nourri par l'espoir, les rêves et un imaginaire renouvelé (Neptune).

À l’image de Pluton, les plutoïdes travaillent à réunir les parties de soi qui ont été séparées.
 

Les plutoïdes symbolisent le pouvoir d’observer et de manipuler les briques de base de notre personnalité pour modifier notre réalité.


Les briques de base sont représentées par les planètes personnelles (les planètes telluriques) :

  • La Lune - Nous vivons sur Terre, la Lune symbolise notre ressenti qui affecte notre perception de la réalité.
  • Mercure - La pensée et le processus intellectuel - Formuler notre pensée.
  • Vénus - Aimer, construire et collaborer - Cultiver notre vie.
  • Mars - Agir, entreprendre et affirmer - Vivre avec courage et passion.

Les plutoïdes agissent en lien avec les planètes transpersonnelles (les planètes géantes).

Dans l’état actuel des choses, il serait facile de faire des liens entre une planète personnelle – une planète transpersonnelle et un plutoïde, parce que les plutoïdes reconnus actuellement sont au nombre de quatre. Seulement, les objets célestes candidats pour devenir des planètes naines sont légion et il est fort probable que, dans les années à venir, notre Système solaire s’enrichisse de nouveaux plutoïdes.

Je vais donc présumer que, d’une manière générale, un plutoïde agit sur notre compréhension d’une planète transpersonnelle, afin de modifier l’expression d’une planète personnelle.

Le plutoïde est comme un atome. Cependant, il existe le cas où plusieurs atomes sont mis ensemble, ce qui devient une molécule. Si ces atomes sont identiques, c’est un élément. Si ces atomes sont différents, c’est un composé. Bref, plusieurs autres « futurs » plutoïdes pourraient avoir un symbolisme similaire ou complémentaire à celui d’une planète transpersonnelle et affiner les possibilités d’interprétation. Et, du même coup, nous emmener encore plus loin dans la compréhension de notre nature humaine et de la vie en général.


EN RÉSUMÉ

Pluton travaille avec Neptune pour que nous surmontions nos angoisses en réunifiant les parties de soi qui sont séparées, afin de retrouver le goût de vivre (Vénus).

Hauméa travaille avec Uranus pour que nous puissions prendre conscience des pensées-croyances qui nous maintiennent dans un circuit fermé, afin de mieux formuler notre pensée (Mercure).

Makémaké travaille avec Saturne pour que nous reprenions notre sang-froid, tout en acceptant notre vulnérabilité, afin de modifier notre perception de la réalité (la Lune).

Éris travaille avec Jupiter pour transformer la compétition avec les autres en dépassement de soi, afin de stimuler notre esprit d’entreprise (Mars).

Toujours en quête de compréhension du symbolisme des planètes naines, je poursuis mon exploration dans le monde de l’atome : le nanomonde, dont l’unité de mesure est le nanomètre (un milliardième de mètre).

Quelques émissions de vulgarisation sur le sujet m’ont permis d’avancer un peu.

En résumé, grâce au microscope à effet tunnel, il est possible de toucher les atomes un à un. C’est une sonde avec un atome unique qui, quand elle est à quelques nanomètres d’un échantillon d’atomes, échange un courant électrique avec l’atome le plus proche (c’est l’effet tunnel).

En maintenant ce courant à une valeur constante, on peut suivre le relief de la surface, atome par atome.

Lorsque la pointe s’approche encore plus près de la surface, l’échange de courant s’intensifie et les chercheurs ont découvert qu’en utilisant cette énergie, ils pouvaient déplacer les atomes un par un, modifiant ainsi la structure de l’échantillon.

Les applications possibles sont vraiment très nombreuses, certaines existent déjà. Par exemple :

Le nano-verre : grâce aux atomes de dioxyde de titane appliqués dans le verre, les vitres sont autonettoyantes grâce aux rayons UV et à la pluie.

Ces mêmes nanoparticules de dioxyde de titane sont déjà dans les crèmes solaires pour les rendre transparentes.

Le nanotube de carbone est 100 fois plus résistant et 6 fois plus léger que l’acier. La résistance et la légèreté des matériaux peut permettre la construction d’édifices aux formes impossibles à réaliser avec les matériaux traditionnels.

Les nano-censeurs peuvent détecter n’importe quoi (pourvu qu’ils en aient l’emprunte moléculaire), avec la même efficacité que l’odorat d’un chien, comme les gaz dangereux, le niveau de pollution, une viande avariée, etc.

Les nanocristaux d’oxyde de zinc : Une des perspectives est de produire de l’électricité à partir des énergies mécaniques (les vibrations, le son, le vent) en combinant ces nanocristaux avec des électrodes. Par exemple, les vibrations de notre corps pourraient alimenter nos appareils électroniques.

On peut également améliorer la productivité des panneaux solaires.Des applications en médecine sont aussi possibles.

Concernant la santé humaine, il y aurait certains risques avec les nanoparticules, mais je n’ai pas trouvé d’informations récentes à ce sujet. Comme tout ce qui nouveau, il est nécessaire de prendre le temps de mesurer les avantages et les inconvénients.

L'atome
 

atome.JPG



Un atome est la plus petite particule en laquelle un élément peut être divisé par des moyens chimiques. On dit souvent qu'il s'agit de la plus petite particule de matière.

Toutefois, on sait maintenant qu’il existe des particules encore plus petites. On retrouve dans le noyau de l’atome deux types de particules : le proton et le neutron.  Autour du noyau tournent les électrons.

L'atome est l'unité de base de la molécule.

Pour en savoir plus : Alloprof


Les transformations nucléaires

Les transformations nucléaires sont des réactions qui se déroulent à l'intérieur du noyau d'un atome et qui entraînent le dégagement d'une très grande quantité d'énergie. (Alloprof)

Il existe deux types de transformations nucléaires :

  • La fission nucléaire est une réaction nucléaire au cours de laquelle un noyau atomique se scinde en deux ou plusieurs noyaux plus légers.
  • La fusion nucléaire est une réaction nucléaire au cours de laquelle deux noyaux atomiques légers s'assemblent pour former un noyau plus lourd.

Le rendement énergétique de la fusion nucléaire est nettement supérieur à celui de la fission nucléaire. Aussi, peu de déchets radioactifs sont produits lors de cette réaction.

Les nanotechnologies, issues des nanosciences, c’est le pouvoir d’observer et de manipuler les briques de base de la matière, c’est-à-dire les atomes.


Date de création : 04/06/2017 09:30
Page lue 741 fois


Réactions à cet article

Réaction n°3 

par Richard_Doyle le 12/06/2017 01:40

Une médecine plus préventive et PLUS PERSONNALISÉE CAPABLE DE DÉCHIFFRER LES SIGNAUX LES PLUS INTIMES DE NOTRE ORGANISME.

C'est la première phrase de cette vidéo... et ça correspond très exactement à des recherches et des observations concernant l'utilisation de la gematria pour convertir en nombres des noms de maladie ou encore de médicaments... qui font écho aux numéros d'identification des astéroïdes. Ici, on touche effectivement à l'intimité de l'être.


Réaction n°1 

par Thonus le 12/06/2017 01:29

Chère Sabine, cela fait maintenant des années que je lis vos articles que je trouve excellents. J'ai tenu à commenter ce nouvel article car je suis moi-même depuis 3 ans dans une opposition Soleil en cancer Maison XI- Pluton en Capricorne Maison V et je "nettoie" ma vie familiale qui aboutit maintenant à mettre mon père dans une maison de repos. C'est très dur émotionnellement et pour mes 2 sœurs aussi. Je vois bien dans quelle transformation profonde nous sommes. Après cela je pourrai prendre ma juste place dans mes maisons V et XI !

De plus, j'avais un carré Soleil Neptune à la naissance (dépassé maintenant car j'ai 68 ans dans 3 semaines) et pour ce qui est des illusions, ce ne fut pas triste!. Je fais moi-même de l'astrologie et cela m'a beaucoup aidée à me comprendre et à agir de manière cohérente.

J'aimerais rajouter les coordonnées d'un livre très bien fait sur Cérès du professeur Jean Delarche que j'ai connu et avec qui j'ai étudié et qui  est décédé il y a 2 ans, il avait 92 ans: "CERES, planète maîtresse du signe de la Vierge" épuisé pendant de longues années et réédité aux éditions www.Lulu.com.C'est un must pour les astéroïdes car  il n'existe pas tellement de littérature. mais peut-être le connaissez-vous déjà. Tout cela pour dire que j'apprécie le parallèle que vous faites avec les nanosciences et que je trouve très intéressant.

J'attends avec impatience de recommencer à vous lire. Bien cordialement, Anne-Marie


Merci pour la référence ! smiley


Vous êtes ici :   Accueil » Le nanomonde et les planètes naines