Vous êtes ici :   Accueil » Le cycle Vénus-Mars

Vénus, l’amour de la vie, et Mars, le désir et la passion, forment le couple indissociable et indispensable à l’épanouissement de notre vie.

venusmars.pngVénus nourrit la volonté, le désir et la passion de vivre de Mars. Mars répond à l’appétit de Vénus, il entreprend pour elle, il lui permet d’affirmer sa voix, il la défend, il surmonte les obstacles, il combat pour elle et choisit ses batailles grâce aux valeurs de Vénus. Grâce au courage de Mars, Vénus peut aller à la rencontre de l’autre et négocier avec lui afin qu’ils puissent vivre ensemble. Pour l’amour de Vénus, Mars combat l’injustice et les inégalités afin que règnent la paix et l’harmonie.

Toutes nos actions et réactions sont impulsées par notre appétit de vivre, par notre estime de soi. Plus nous savourons notre vie, plus nous sommes portés à agir pour vivre et non plus pour survivre. C’est cet amour, vécu dans chaque parcelle de notre corps d’âme incarnée, qui nous permet de traverser les épreuves et d’en ressortir plus fort, avec une passion renouvelée.

Par un serment qui se renouvelle tous les deux ans, le cycle Vénus-Mars symbolise la grande histoire d’amour que nous vivons avec notre vie.

Le cycle actuel a débuté le 22 février 2015 avec la conjonction de Vénus et de Mars à 1°42 du Bélier au trigone de Saturne Sagittaire. Cette conjonction était impliquée dans un stellium formé avec le Nœud Sud, Uranus, la Lune et Éris en Bélier, le tout au carré de la conjonction Pluton-Cérès en Capricorne et au trigone de Jupiter Lion.

La conjonction Vénus-Mars s’est reproduite deux autres fois : le 1er septembre, en Lion, alors que Vénus était rétrograde, puis le 3 novembre, en Vierge.

MON EXPÉRIENCE :

En février, je me souviens avoir pris conscience que la manière dont je menais ma vie jusque-là, se terminait, que je devais changer quelque chose… mais que je n’avais même pas l’ombre d’une idée de ce que je devais faire. J’ai ressenti de la tristesse, mais pas de désespoir. Sans doute parce que cette conjonction était conjointe à mon Mars, j’ai décidé d’aller de l’avant.

Je ne le savais pas encore, mais aller de l’avant signifiait d’abord explorer les profondeurs de mon être. Sans m’en rendre compte, je suis entrée dans une phase de profonde méditation qui a duré plusieurs mois, jusqu’à la dernière conjonction, en novembre. Cette méditation a aussi été nourrie par quelques événements et « non-événements » qui ont été déstabilisant. Durant cette période, plusieurs prises de conscience sur moi, sur ma vie, sur ce que j’aimais ou pas, sur ce que j’avais fait… ou pas, sur les conséquences de certaines de mes actions, sur la manière dont j’ai géré certains aspects de ma vie. Tout est remonté pêle-mêle.

Certains prises de conscience m’ont laissées stupéfaite : comment ai-je pu passer à côté de ça ? D’autres m’ont permis de mieux comprendre certaines personnes et d’apprécier leur courage. D’autres encore, ont renforcé mon désir d’être moi-même, de cultiver ma vie pour moi-même, avec ce qui est important pour moi. J’ai eu l’occasion de mieux définir mes valeurs, mes ressources et mes besoins.

Je suis sortie de cette méditation, plus forte et plus solide dans mes choix, plus aguerrie mais aussi plus vulnérable, parce que j’ai décidé de baisser la garde et de m’ouvrir à cette partie de ma vie qui est encore en friches.

Et vous ? Vous souvenez-vous de cette période ? Quelle partie de votre vie a besoin d’être défrichée afin que vous puissiez agrandir le terrain de votre vie pour y planter ce qui vous nourrit vraiment, ce qui vous procure plaisir et volupté ? Que vous reste-t-il à (re)conquérir ?

Le 14 mars 2016, a eu lieu le carré croissant entre Vénus Poissons et Mars Sagittaire. Ce carré nous a mis face à certains de nos préjugés, lesquels sont issus de notre naïveté. Nous considérons ce nouveau territoire à conquérir avec la connaissance des terrains déjà conquis… comment pourrions-nous faire autrement ? Mi-mars, nous avons donc probablement vécu un événement agressant. Soit nous nous sommes sentis jugé, mis à l’écart, parce que nous avons mal évalué une personne ou une situation, ce qui nous a laissé sans défense. Soit nous avons évalué une personne ou une situation avec les seuls critères connus, ce qui nous a mis sur la défensive et nous avons fermé la porte.

Ce premier carré est l’occasion de s’ajuster et de réévaluer certains paramètres, certaines croyances, qui guident nos choix et nos actions. Il est question d’ouvrir son esprit à ce qui compte réellement pour soi, pour entreprendre les actions qui nous mèneront là où nous le souhaitons vraiment, pour sortir de notre tour d’ivoire et aller à la rencontre des autres.

Il est certain que les dramatiques événements du 22 mars en Belgique ou de cette journée de Pâques au Pakistan, pour ne citer qu’eux, n’encouragent pas à l’ouverture, mais ils relèvent davantage du carré de Saturne Sagittaire à la conjonction Jupiter-Nœud Nord en Vierge, accompagné du carré Uranus-Pluton qui n’en finit plus de finir !

Pour réussir à s’entendre avec les autres, il est nécessaire d’être d’abord en accord avec soi-même, c’est la principale fonction du cycle Vénus-Mars.

Le début de ce cycle Vénus-Mars a été très long : trois conjonctions étalées sur neuf mois. Neuf mois pour réévaluer ses besoins, avec la rétrogradation de Vénus, et retrouver l’étincelle qui nous allume. C’est maintenant au tour de Mars de rétrograder (du 17 avril au 29 juin 2016) pour affirmer la voix de Vénus avec passion, et que nos pas tracent la voie avec l’assurance du cœur, pour se relier aux autres.

Le rythme s’accélère maintenant.

Le 12 avril 2016, quelques jours avant la rétrogradation de Mars, nous vivrons le premier trigone Vénus Bélier – Mars Sagittaire. Depuis le début du cycle, Vénus a complété un tour du zodiaque et est maintenant prête à relever de nouveaux défis. Avec Mars Sagittaire, l’explorateur, elle se sent prête à s’ouvrir au monde extérieur, à goûter de nouvelles saveurs, à entendre de nouvelles idées, de nouveaux concepts, à faire de nouvelles rencontres. Ce sont les premiers pas, c’est le trigone croissant, comme un enfant, nous réapprenons à marcher, et comme pour l’enfant, l’équilibre est incertain, nous trébuchons, nous tombons… et nous nous relevons.

Le 25 mai, le cycle arrive à mi-parcours et entre dans la phase décroissante avec l’opposition de Vénus Gémeaux à Mars Sagittaire qui est rétrograde. Vénus Gémeaux a besoin de comprendre, de communiquer avec les autres, d’un véritable dialogue. À la faveur de cette opposition, nous pouvons voir l’étendue des préjugés qui bloquent l’accès à notre épanouissement, que ce soit les préjugés des autres ou les nôtres. Nous avons donc l’opportunité de voir les choses sous un angle différent, plus ouvert à la richesse de la diversité de la vie. Cette nouvelle perspective nous permettra de mieux diriger nos actions.

Le 6 juillet, deuxième trigone entre Vénus Cancer et Mars Scorpion (qui vient de reprendre son mouvement direct). Vénus est au carré de la conjonction Éris-Uranus-Cérès Bélier et Mars est au carré de la Lune Lion. Fraîchement régénéré par l’Eau profonde du Scorpion, Mars se sent prêt à agir pour procurer à Vénus le foyer, la chaleur familiale, dont elle a besoin. Pour ça, il est nécessaire d’apprendre à tisser des liens, par des petits gestes quotidiens, afin d’apprivoiser l’inconnu. Mars Sagittaire aurait vu trop grand, aurait voulu avaler de trop grandes bouchées. Mars Scorpion, s’il dépasse les éclats dramatiques d’une Lune Lion, peut cibler plus précisément ses actions. Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi pour obtenir n’importe quoi, uniquement pour se rassurer. Il s’agit de savoir ce qu’on veut vraiment et d’agir en conséquence pour l’obtenir. Est-ce que je veux une maison ou un foyer? Est-ce la peur ou l’amour qui guide mes pas ?

Le 7 août, la dernière étape de ce cycle avec le dernier carré Vénus Vierge – Mars Sagittaire. Mars a amorcé sa conjonction à Saturne rétrograde et, de ce fait, est entraîné dans l’énergie du carré à l’axe des Nœuds avec Neptune conjoint au Nœud Sud Poissons. De quels préjugés sommes-nous encore esclaves ? Il est temps de lever le voile sur les illusions qui brouillent encore notre vue. Il est plus que temps d’enlever nos œillères. Vénus Vierge se veut précise, attentive à nos besoins. Vénus Vierge prend soin de la vie dans ses moindres détails, et partir en guerre contre les moulins à vent ne fait pas partie de ses plans.

Ce cycle se termine le 5 octobre 2017, avec la nouvelle conjonction Vénus-Mars en Vierge.

La vie est la plus grande aventure que nous puissions vivre, ici et maintenant. Peu importe où le voyage nous mène, il est primordial de répondre à l’élan de notre cœur, afin de nourrir le désir et la passion de vivre.

Bon voyage et bon appétit !

Sabine smiley
27 mars 2016


Date de création : 2016/03/27 @ 19:25
Page lue 2309 fois

Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Éphémérides (heure T.U.)
Lettre d'information
ec6F
Recopier le code :
195 Abonnés

 861916 visiteurs

 37 visiteurs en ligne

Vous êtes ici :   Accueil » Le cycle Vénus-Mars
 
 

©astrocarillon.com - 2005 - 2017

Textes et design : Sabine Jeangérard

Thèmes conçus avec ZET 9