Interpréter le symbolisme astrologique, c’est un peu comme utiliser un GPS : nous avons une destination à atteindre et plusieurs itinéraires sont proposés mais nous avons toujours le choix d’utiliser un autre chemin.

Comme l’a si bien dit Ptolémée : les astres inclinent mais ils n’obligent pas.

Les Nœuds de la Lune symbolisent notre point de départ (Nœud Sud) et notre destination (Nœud Nord). Au cours de notre vie, si nous nous éloignons de notre destination, un transit des Nœuds va nous « réaligner », souvent de manière soudaine et imprévisible, parfois brutale, parfois miraculeuse.

Les Noeuds de la Lune (cliquer pour voir)

Les Nœuds de la Lune et les éclipses (source Wikipédia)

L’orbite du satellite de la Terre, la Lune, est incliné d’environ 5° par rapport à l’écliptique (l’orbite du Soleil d’un point de vue géocentrique).

Vu de la Terre, l’orbite du Soleil et celle de la Lune se croisent en deux points. Ces deux points d’intersection se nomment des Nœuds : le Nœud Nord (quand le point de l’orbite se déplace vers l’hémisphère Nord) en face du Nœud Sud (le point de l’orbite se déplace vers l’hémisphère Sud).

noeuds.png

Quand une Nouvelle Lune ou une Pleine Lune se fait à proximité de l’axe des Nœuds, ça signifie que le Soleil et la Lune sont alignés sur l’écliptique, donc avec la Terre, par conséquent, il se produit une éclipse.

Comme la Terre et la Lune sont en mouvement, les Nœuds se déplacent aussi (dans le sens inverse du zodiaque). Tous les 19 ans environ, les Nœuds reviennent à la même position.

En fait, seuls les Nœuds symbolisent une « obligation » parce qu’ils sont issus de la connexion de l’âme (le Soleil) et de son filtre terrestre (la Lune). Le Soleil est source d’énergie et de lumière, la Lune en capte une partie et la reflète sur Terre.

Ainsi, si je vis au Québec, à Sainte-Thérèse, et que je dois me rendre à Laval, qui est une île, j’ai le choix entre plusieurs itinéraires et ils passent tous par un pont.

Le GPS, c’est Saturne qui symbolise le concret, le connu, ce qui est maîtrisé, sécuritaire. Saturne propose le chemin le plus sûr.

Je peux y aller en conduisant ma voiture, en co-voiturage, en autobus, en train, en vélo, à cheval, à pied, etc.

Si je ne veux pas passer par un pont, plusieurs autres choix s’offrent à moi : la nage, le bateau, l’avion, la montgolfière… ou inventer la téléportation enlightened (liste non-exhaustive).

riviere.pngQuoi qu’il en soit, si je veux me rendre à destination, je devrai traverser la rivière, je n’ai pas le choix.

Si j’ai peur de traverser la rivière, c’est une angoisse (Pluton) qui me bloque le passage. Dans ce cas, un transit de Pluton va m’obliger, tôt ou tard, à surmonter cette angoisse et je devrai prendre mon courage (Mars) à deux mains pour le faire.

Si je veux utiliser un autre moyen que le pont pour traverser, je vais devoir faire appel à mon imagination (Neptune) et à mon génie créateur (Uranus) pour trouver un moyen inusité. Et il faudra peut-être du temps avant que ce projet puisse se concrétiser, que ce soit réaliste (Saturne), afin que je puisse le concevoir et le comprendre (Mercure).

Je devrai aussi tenir compte de mes goûts, de mes intérêts et de mes ressources (Vénus) pour que ce projet soit conforme à ce que je veux.

Toutes les émotions (la Lune) que je vais ressentir durant ce voyage (Jupiter) vont me donner des informations sur ce que je vis, comment je le vis, comment j’interprète ce qui se présente à moi, comment je prends soin de moi, comment j’agis et réagis, si je vis ce que j’ai voulu ou si je subis, tous les monstres que j’ai imaginé et qui n’existent pas, etc.

Dans cet exemple, je ne fais qu’effleurer les possibilités d’interprétation. Le symbolisme s’adapte à de nombreuses formes et peut être interprété de bien des manières.

Au cours de notre vie, nous avons tous au moins une rivière à traverser. Pour certains, au niveau du ressenti, ce sera comme sauter par-dessus un mince filet d’eau, pour d’autres, la rivière sera comme un fleuve avec de nombreux remous.

La vie, comme l’eau, est en perpétuel mouvement, d’amont en aval, du Nœud Sud au Nœud Nord… On peut contenir son flot mais on ne peut pas l'arrêter, et c’est rarement un long fleuve tranquille !

Sabine
30 janvier 2016


Date de création : 2016/01/30 @ 17:07
Page lue 1792 fois