En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Politique de confidentialité.

Le symbolisme astrologique

et

les réalités de la vie

MOUVEMENT APPARENT

ET

MÉCANIQUE CÉLESTE

De notre point de vue sur Terre, nous voyons le Soleil tourner autour de la Terre, la Lune aussi grosse que le Soleil, les planètes qui reculent périodiquement.

La mécanique céleste montre une autre réalité.

Le symbolisme de l'astrologie occidentale est basé sur ce que nous voyons à partir de notre position sur Terre en général, et dans notre vie en particulier. Il nous parle de toutes les réalités de notre vie... apparentes et mécaniques.

 

ASTROLOGIE OCCIDENTALE

ET

ZODIAQUE TROPICAL

L'astrologie occidentale, dont il est question ici, est basée sur le zodiaque tropical, créé en fonction des équinoxes et des solstices, il y a environ 2500 ans, en Mésopotamie.

C'est le zodiaque des signes, à ne pas confondre avec le zodiaque des constellations.

La vieille polémique « vous n'êtes pas né sous le signe que vous croyez » n'en est pas une, puisqu'il est question de savoir quel zodiaque est utilisé. Les astrologues occidentaux utilisent majoritairement le zodiaque des signes.

L'être humain observe le ciel et les mouvements planétaires depuis fort longtemps. La plus ancienne tablette, qui répertorie ces mouvements, est vieille de 5000 ans et a été découverte dans la cité de Mari, site archéologique situé dans l'actuelle Syrie. À l'époque, c'était la Mésopotamie "le pays entre les deux fleuves", situé entre le Tigre et l'Euphrate. Les Mésopotamiens pensaient que les mouvements célestes, particulièrement les éclipses, étaient des messages des Dieux, messages qu'il fallait apprendre à décoder.

Ainsi a débuté l'observation des mouvements planétaires, l'apprentissage de la mécanique céleste et la consignation des événements qui se déroulaient sur terre en même temps qu'un événement céleste.

Dès le IIIème millénaire avant J.C., l’astronomie, les mathématiques et la physique étaient suffisamment développées pour calculer le temps. Les Grecs ont directement hérités de tous ces savoirs. De ces observations sont nés, entre autres :

  • La mesure du temps qui passe, basée sur le cycle de la lunaison et dont nous avons hérité les sept jours de la semaine (ce qui correspond à une phase du cycle). Chaque jour est attribué à l'une des sept planètes visibles à l'œil nu :
    • Soleil : dimanche
    • Lune : lundi
    • Mars : mardi
    • Mercure : mercredi
    • Jupiter: jeudi
    • Vénus : vendredi
    • Saturne : samedi
  • Divers cadrans solaires qui ont permis de déterminer les équinoxes et les solstices, ainsi que l'inclinaison de l'axe de la terre.


Ces observations se faisaient par rapport aux constellations et à certaines étoiles. Cependant, les constellations sont de tailles inégales et se chevauchent, ce qui rend l'observation difficile, et, en cas de mauvais temps, l'observation était parfois impossible et les résultats incomplets.

Les Mésopotamiens ont donc créé une grille, bâtie par rapport aux équinoxes et aux solstices. C'est une roue fixe de douze secteurs répartis uniformément sur les 360 degrés d'une roue qui ceinture la terre. Chaque secteur portant le nom de la constellation sur laquelle il était positionné. C'est le zodiaque tropical qui est devenu le système de référence au 5ème siècle avant J.C.

Le zodiaque tropical est celui utilisé par l'astrologie occidentale.

Depuis 2500 ans, nous observons les mouvements des planètes dans leurs trajets apparents autour de la terre, à travers ce zodiaque.
 

4saisons1.png



 

Interprétation - De la sphère céleste à la sphère locale

L'astrologue interprète les positions des planétaires en signes et les aspects que ces planètes se font, ou pas, entre elles, à une date donnée. Cependant, cette interprétation reste générale et abstraite car elle concerne tous les individus.

Quand il s'agit d'interpréter les positions planétaires pour un individu en particulier, ou pour un événement, il est nécessaire d'affiner la représentation de la sphère céleste en l'intégrant dans une sphère locale, c'est-à-dire les positions planétaires vues d'un point particulier sur terre pour un jour et une heure donnés.

La sphère locale est construite par rapport à l'heure du lever du Soleil. Quand le Soleil franchit l'horizon, il projette l'ombre de l'individu qui naît et marque son Ascendant. Symboliquement, c'est son "incarnation" visible. Le Soleil symbolise l'âme de l'individu, tandis que son Ascendant symbolise son horizon, c'est-à-dire la manière dont il voit la vie.

Par la suite, sur le modèle de la roue des signes, les 11 Maisons suivantes sont calculées en fonction de la progression du Soleil.


Date de création : 13/10/2018 13:23
Page lue 113 fois

(depuis 30 jours)
Articles
Réactions Articles
Lettre d'information

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter la politique de confidentialité.

J'accepte :
Recopier le code :
 ↑